+33 6 63 44 62 74

L'histoire du monument

  Disponible en écoute :

 

h

En séance publique du 10 septembre 1918

Sous la présidence de M Bonnet, Maire de Lombers, et sur proposition de M Mottes, Adjoint du Maire ; il est proposé d’inscrire un budget : « pour l’achat de plaques commémoratives à placer soit à l’église soit à la mairie et pour l’érection d’un monument commémoratif en l’honneur des militaires morts au Champ d’Honneur ou victimes de cette guerre, afin que leur mémoire soit honorée et perpétrée par les générations futures qui devront ainsi se rappeler du sacrifice de la vie de leurs devanciers, à qui, ils devront leur tranquillité dans la paix universelle…»

h

En séance publique du 16 mars 1919

« Le conseil municipal, après examen du modèle soumis à son appréciation, décide, à l’unanimité des membres présents d’accepter le projet pour l’achat des plaques en marbre… ».

En séance publique du 31 aout de la même année, M Mottes, Adjoint du Maire, conseille d’ajourner ce le projet d’érection d’un monument car : « Ce projet, dit-il, ne peut-être réaliser avant les élections… la majorité des conseillers se rangent à son avis »

h

En séance publique du 21 décembre 1919

Sous la présidence nouvelle de M ROQUELAURE, Maire de Lombers ; M le Maire de Lombers expose : « Qu’il serait d’avis de reprendre le projet de construction d’un monument… puis de l’édifier sur la petite place de l’église… il décide aussi qu’une souscription publique sera faite dans le but de réduire la dépense… »

h

En séance publique du 04 janvier 1920

L’assemblée désigne une commission spéciale pour la souscription… :

Pour la paroisse de Lombers un groupe de demoiselles du village et environs, et des conseillers municipaux : Melles Cavailles, Bataille, Culie, Souloumiac, Viguier, Magne et Frezouls qui avec MM Viguier Benjamin, Viguier Justin, Carayon et Causse ;

Pour la section de St Pierre : M le docteur Sicard, M Causse et Mme Vidal ;

Pour St Sernin M Vaysse Mamert, M Fontaine Melchior ;

A Loulmié la Viaule et environs : M Pomarede et M Basseguy Pierre.

h

En séance publique du 18 janvier 1920

« A ce propos de l’emplacement, plusieurs familles en souscrivant, ont manifesté le désir qu’il fût mis sur la place de Lombers, estimant que ce monument étant communal doit être placé sur la place publique »

Monument aux morts Lombers

h

En séance publique du 29 février 1920

Projet d’inauguration du Monument : «  On décide à l’unanimité de désigner une commission spéciale d’anciens combattants qui, de concert avec le conseil municipal, s’occupera de l’organisation générale de cette journée, afin d’y donner tout l’éclat de solennité possible… Sont désignés à cet effet : MM le docteur Sicard, Causse, Viguier Justin, Carel et Magne, conseillers municipaux, MM Roquelaure Harold, Basseguier Pierre, Antony Albert, Palaffre François, Cabal Elie, Cavailles Eugène et Viguier Albert, anciens combattants » Une croix de guerre, en bronze de préférence sera acheté à Toulouse.

h

En séance publique du 05 avril 1920

Le plan du Monument aux Morts :

« A l’unanimité, le conseil décide d’adopter ce plan qui pourra être consulté, sous peu, à la mairie et invite M le Maire à en hâter la construction »

h

En séance publique du 19 septembre
1920

« M le Maire expose qu’il a fait venir M Dauzats serrurier, pour s’entendre avec lui sur le choix définitif d’une clôture pour le Monument aux Morts… » « Sur la proposition de M Bataille, le conseil municipal décide d’adresser au Ministère de la Guerre une demande de trophées destinés à être placés autour du Monument… »

h

En séance publique du 07 novembre 1920

« Le devis s’élève à la somme de 14700 francs… » L’assemblée vote définitivement les fonds manquants et approuve les pièces du projet.

Le Monument aux Morts de Lombers sera inauguré le dimanche 24 avril 1921.

Documents d’archive

L’AEROGOMMAGE

L’aérogommage est un procédé de traitement de surface dérivé de la technique de sablage. Cela consiste en la projection d’un abrasif naturel à l’aide d’air comprimé à basse pression en vue du décapage ou nettoyage de surface. Quand de l’eau est ajoutée au mélange d’abrasif et d’air, on appelle cela de l’hydrogommage.

Cette technique est mieux adaptée que le sablage aux travaux de précisions et à l’emploi dans des endroits difficilement accessibles. Grâce à l’emploi de basse pression et à un choix d’une large gamme d’abrasifs, elle est efficace sur tout support.

Le système de nettoyage par aérogommage sélectif permet d’enlever délicatement les résidus et dépôts causés par la pollution atmosphérique sur objets pierreux de grande valeur artistique et historique.

Intervenant FSI : Erwann BOUTIN – www.fsi-solutions.com 

Nous avons donc choisi de privilégier ce mode de traitement pour la rénovation du Monuments aux morts de LOMBERS. La société FSI Solutions est intervenue en juillet 2017, durant le chantier des jeunes de Lombers. Ainsi, chacun a pu découvrir et prendre part au nettoyage du monument.

A cette occasion, une équipe de France 3 est venue réaliser un reportage sur les travaux et l’implication des jeunes du village dans le projet.

Lors du chantier d’été 2017, chaque jeune présent a pu intervenir, sous la direction de monsieur Boutin, et découvrir ainsi les techniques d’aérogommage. Ils ont également participé à la réfection des plaques commémoratives (lettrage).

Le Projet

La numérisation du monument.

CARAYON Elie

Cultivateur
Domicilié à Lombers
« Mort pour la France » le 9 février 1916 à Soissons (Aisne) à 31 ans

Né le 17 novembre 1884 à Laboutarié
Fils de Auguste et Louise MEDALLE
Soldat au 143ème R.I. (7ème compagnie)

RESSEGUIER Jules

Domestique domicilié à « Village » à Lombers« Mort pour la France » le 12 septembre 1914 au Bois de Broth (Meurthe et Moselle)à 26 ansNé le 6 juillet 1888 à Lombers Marié, un enfant - Fils de Antoine et de Rosalie COMBESSoldat au 80ème R.I. Jules RESSEGUIER est « tué...

AUGE Célestin François

Cultivateur
«Mort pour la France» le 28 janvier 1917 à la Ferme «Chambrettes» Verdun (Meuse) à 20 ans
Né le 12 novembre 1896 à Arifat
Fils de Célestin AUGE et de Marie GASC

VIDAL Joseph Emile

Cultivateur domicilié à Lombers
« Mort pour la France » le 3 avril 1916 à Vaux devant Damloup
Bataille de Verdun (Meuse) à 30 ans
Né le 14 février 1886 à Lautrec
Fils de Emile et de Joséphine COMBES

LONG Félix Henri

« Homme de peine »
« Mort pour la France » le 15 novembre 1914 à Montfort (Ile et Vilaine) à 25 ans
Né le 1 novembre 1889 à Lombers
Fils de Antoine LONG et Marie MASSOUTIER

BARDOU Joseph Louis

Tailleur d’habits à Lombers« Mort pour la France » le 6 septembre 1915 à Auberive (Marne) à 21 ansNé le 28 avril 1894 à PaulinetFils de François et Marie CARCENAC – Célibataire Soldat au 142ème R.I. Depuis le 1 septembre, le 142ème RI, aménage, dans le secteur...

TAILLEFER Edouard Henri

Cultivateur à Lombers
« Mort pour la France » le 28 octobre 1916 à la Fille Morte (Meuse) Bataille de l’Argonne 21 ans
Né le 9 novembre 1894 à Lombers – Célibataire – Fils de Charles et de Marie MAURIES
Soldat au 81ème R.I. – 6ème Compagnie

RAYNAUD Ferdinand

Charpentier, Hameau de l’Oulmié » à Lombers
« Mort pour la France » le 7 mai 1917 à Berry au Bac (Aisne) 29 ans
Né le 21 novembre 1888 à Lombers
Fils de Antoine et de Marie DEFOS
Soldat au 94ème R.I .

BENNES Charles

Cultivateur domicilié à « Lagrèze » St Sernin de Lombers

« Mort pour la France » le 20 août 1914 à Dieuze (Moselle) à  22 ans
Né le 9 juillet 1892 à Montredon-Labessonnié  – Fils de Pierre BENNES et de Rosalie ALIBERT
Chasseur au 23ème B.C.P.

TARROUX Auguste Gratien

Sabotier, rue Croix Blanche – Albi
« Mort pour la France » le 20 août 1916 à Verdun (Meuse) 33 ans
Né le 31 juillet 1883 à Lombers – Fils de Basile et Marie ROQUES – Marié
Soldat au 80ème R.I.

COMBES Joseph

Cultivateur domicilié à Lombers
«Mort pour la France» le 21 juillet 1918 à Reims (Marne) à 36 ans
Né le 4 mars 1882 à Lombers
Fils de Joseph et de Mélanie BARTHE Marié à Doria RESSEGUIER
Soldat au 65ème R.I. (2ème bataillon, 6ème compagnie)

ESTAMPE Elie

Cultivateur à Lombers
« Mort pour la France » le 27 décembre 1915 à Carency à 21 ans
Né le 30 avril 1894 à Vénès
Fils de Casimir ESTAMPE et Mélanie JULIA

BENNES Albert Paul

Cultivateur domicilié à « Lagrèze », Lombers
« Mort pour la France »Le 31 octobre 1914 à Zuydschoote (Belgique)
Né le 2 août 1888 à Montredon-Labessonnié
Fils de Pierre BENNES et de Rosalie ALIBERT

CALVEL Louis Gustave

Gendarme à cheval, domicilié « Puech Jouy » à Lombers
« Mort pour la France » le 24 juillet 1917 à Antrain (Ille et Vilaine) à 41 ans
Né le 5 août 1876 à Montdragon
Fils de Simon et Rosalie BARAU – Marié à Eugénie DURAND le 26 juin 1901

GRANIER Jean Léon

Avocat, domicile Château de Castelnau à St Pierre
« Mort pour la France » le 20 mars 1915 à Perthes-les-Hurlus (Marne) à 25 ans
Né le 18 décembre1889 à Albi
fils de M GRANIER (avocat à la cour d’appel de Nîmes) et Mme Anna VIDAL
Célibataire

MAGNE Benjamin

Cultivateur domicilié hameau du Puech à Saint Pierre de Lombers
« Mort pour la France » le 30 octobre 1917 à l’hôpital de St Gilles (Marne) 44 ans
Né le 17 janvier 1873 à Lombers – Fils de Antoine et Julie PAULIN
Marié, 4 enfants
Soldat au 1er E.T.E.M.

SOULET Louis

Cultivateur à Lombers
« Mort pour la France » le 3 novembre 1914 à Mont Kemmel (Belgique) à 24 ans
Né le 29 mars 1890 à Lamillarié
Célibataire
Fils de Jacques et Léontine RIVALS

LONG Jules Emile

Cultivateur domicilié « lieu-dit Viarié » – Lombers
« Mort pour la France » le 27 septembre 1915 à Massiges (Marne) 26 ans
Né le 31 octobre 1886 à Poulan-Pouzols
Fils de Cécile LONG
Soldat au 24ème R.I.C

GUIBAL Marcel Elisée

Maçon, domicile « Goutines » à Lombers
« Mort pour la France » le 5 août 1918 à Mont Notre Dame (Aisne) à 20 ans
Né le 28 septembre 1997 à Lamillarié
Célibataire
Fils de Philémon et de Marie JOFFRE

CHABBAL Germain Antonin

Sabotier à Lombers
« Mort pour la France » à 26 ans le 29 novembre 1916 à la Fille-Morte (Meuse)
Bataille de l’Argonne
Né le 23 mars 1890 à St Antonin
Marié un enfant
Fils de Hippolyte et de Virginie CASSAN

SOULOUMIAC Paul Emile

Cultivateur à Lombers
« Mort pour la France » le 9 mai 1917 à Laffaux (Aisne) Bataille du Chemin des Dames à 29 ans
Né le 23 octobre 1887 à Lombers
Marié
Fils de François et de Virginie FREZOULS

GUIBAL Eugène

Cultivateur, domicile «Goutines» à Lombers
«Mort pour la France» le 23 juillet 1917 à Ailles (Aisne) Chemin des Dames à 24 ans
Né le 27 avril 1893 à Réalmont
Fils de Philomen et de Marie JOFFRE

VIALAS Barthélémy

Cultivateur à « Aussendes » commune de Lombers
« Mort pour la France » le 22 juillet 1918 à Brény (Aisne) 22 ans
Né le 8 mars 1896 à Cabanès – Fils de Henri et Flavie ROUCOU – Célibataire
Soldat au 9ème R.I.

COUCOUREUX Germain Casimir

Cultivateur à St Genest de Contest
«Mort pour la France» le 25 septembre 1915 à Souain (Marne) 20 ans
Né le 28 janvier 1895 à Lombers
Fils de Aubin et Caroline BOUTEILLE – Célibataire
Soldat au 42ème R.I.C.

SOULET Paul

Cultivateur, domicile « Le Plantié » – Lombers
« Mort pour la France » fin novembre 1914 à Wytschaëte (Belgique) 22 ans
Né le 10 janvier 1887 à Montredon Labessonnié – Fils de Joseph et Anna DURAND – Célibataire
Soldat au 143ème R.I.

RESSEGUIER Albert Baptiste

Cultivateur domicilié à Lombers
« Mort pour la France » le 4 novembre 1915 à Moosch (Haut Rhin) à 20 ans
Né le 23 avril 1895 à Paulinet
Fils de Batiste RESSEGUIER et Léonie LACROUX

GROS Joseph Ernest

Cultivateur au Bouret à Lombers
« Mort pour la France » le 3 août 1916 à Flaucourt (Somme) à 30 ans
Né le 2 avril 1886 à Peyregoux
Fils de Joseph et de Marie CASTELNAU – Marié à Germaine CARME (1 enfant de 18 mois)
Caporal au 8ème R .I.C. (3ème bataillon, 9ème compagnie)

VIAULES Firmin

Cultivateur domicilié hameau de Puech-Jouy à Lombers « Mort pour la France » le 6 septembre 1918 dans le secteur de Crouy (Aisne) 21 ans Né le 15 février 1897 à Lamillarié – Fils de Léon et Eugénie LONG – Célibataire Soldat au 168ème R.I. (Mitrailleur à la 3ème...

MAURIES Paul Henri

Domestique, rue Ord en Saloy, Albi
« Mort pour la France » le 5 août 1916 à Verdun (Meuse) à 31 ans
Né le 30 août 1884 à Lombers
Fils de feu Philippine MAURIES

THOMAS Arthur

Forgeron et cultivateur à Lombers
« Mort pour la France » le 23 juillet 1918 à Oulchy-le-Château (Aisne) 30 ans
Né le 2 octobre 1887 à Lombers – Fils de Adrien et Léonie DELMAS
Soldat au 23ème R.I.